Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

SEN/031
Santé et protection sociale

Information

Pays
Sénégal
Bureau pays de LuxDev
Bureau Sénégal

Secteur
Santé
PIC 4
2018 - 2022

Période d'exécution
Octobre 2018 - Décembre 2022
Durée totale
51 mois

Budget total
26 000 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    26 000 000 EUR

En appui à la politique nationale sectorielle, le programme Santé et protection sociale (SEN/031) a pour but de contribuer à l’amélioration de l’accès à des services de soins de santé de qualité, efficients et équitables. 

Le programme reprend les priorités du ministère de la Santé et de l’Action sociale en portant une attention particulière à la santé de la mère et de l’enfant et travaillant sur les conséquences de la transition épidémiologique.

La zone d’intervention du programme Santé et protection sociale du PIC IV Sénégal-Luxembourg s’étend sur sept régions médicales pour une population d’environ 6,9 millions de sénégalais soit 45% de la population sénégalaise.

Les interventions du programme se déploient autour de quatre axes majeurs :

  • le renforcement de l’offre de services au niveau des districts ;
  • le renforcement de l’offre de services au niveau des hôpitaux ;
  • le renforcement de l’assurance maladie et des autres mesures de protection sociale ;
  • l’amélioration de la gouvernance sectorielle.

En lien avec ces axes, les grandes priorités du programme sont de

  • renforcer les dispositifs de prise en charge des urgences ;
  • contribuer à la professionnalisation des mutuelles de santé ; et
  • accompagner la territorialisation de la politique sectorielle et la gestion axée sur les résultats à tous les niveaux du système de santé.

Le programme est mis en œuvre essentiellement en exécution nationale via l’aide budgétisée, instrument déjà développé dans le précédent programme de coopération.

Parallèlement, la régie LuxDev est utilisée pour la mobilisation de l’expertise, le renforcement des capacités et les partenariats développés avec la société civile impliquée dans le secteur de la santé et de l’action sociale.

Ce programme, financé entièrement par la Coopération luxembourgeoise, est doté d’un budget total de 26 000 000 EUR sur 54 mois.

Dernières nouvelles

  • SÉNÉGAL - Inauguration du centre de simulation médicale en soins et gestes d’urgence au siège du SAMU national

    Publié le 5 Mai 2021    Par Caroline de Boisset   FR

    C’est dans des salles spécialement aménagées dans les nouveaux bâtiments du SAMU national de Dakar qu’a été inauguré le Centre de simulation médicale en soins et gestes d’urgence du SAMU national. Ce centre permettra de former efficacement les générations actuelles et futures de médecins et le personnel paramédical aux soins et gestes qui sauvent.

    Ce centre de simulation, financé par la Coopération Sénégal-Luxembourg à hauteur de 344 Mio de Francs CFA (525 000 EUR) dispensera des formations d’ordres divers : réanimation cardiopulmonaire, anesthésie, échographie d’urgence, réanimation pédiatrique et néonatale, trauma, secourisme de base et avancé, situations critiques au bloc opératoire, pose des voies veineuses chez l’adulte et en pédiatrie, etc.

    Une démarche pédagogique innovante

    Le Centre de simulation médicale en soins et gestes d’urgence du SAMU national s’inscrit dans une démarche innovante de transfert de compétences. Avec un matériel technique visant à reproduire des situations d’urgences réelles, les apprenants seront confrontés à des problématiques proches de celles qu’ils auront à traiter sur le terrain et en même temps s’accorder avec les exigences éthiques de leur formation. Au total, 250 à 300 personnes pourront être formées chaque semaine dans ce centre de formation par simulation médicale aux soins et gestes d’urgence. Il est à noter que certains équipements de haute technologie déployés dans ce centre pourront également permettre la réalisation de formations mobiles en région, indépendamment des formations en présentiel et en visio-formation. Ce centre est une première au Sénégal et constitue un progrès remarquable au service de la qualité de la prise en charge, non seulement des urgences mais également pour la formation des professionnels de santé.

    L’enseignement sur simulateurs et la méthode pédagogique

    Les simulateurs sont des mannequins très perfectionnés munis de capteurs qui permettent de reproduire différentes réalités médicales et de soins. Les mannequins autorisent le déroulement de scénarios multiples, et à la demande, pour entrainer des équipes médicales ou de soins. Le Centre de simulation est équipé de matériels audio-visuels d’enregistrement qui facilitent la conduite des scénarios. Les scénarios sont débriefés dans des espaces adaptés. Le débriefing est l’aboutissement du scénario, il permet de prendre conscience de ses forces et faiblesses, il est le gage de l’amélioration de la qualité des gestes, des soins et de l’esprit d’équipe.

    À l’occasion de cette inauguration la Coopération Sénégal-Luxembourg a également remis au SAMU national les clés de six ambulances dont quatre « tout-terrain » pour les régions de Diourbel et de Touba. 

    Des médecins réanimateurs s’entraînent avec le matériel du centre de simulation médicale de soins et gestes d’urgence. © Samu National

    Régulatrice du centre de réception d’appel des urgences de Dakar. © Samu National

    Remise des clés du centre de simulation par M. Abdoulaye DIOUF SARR, ministre de la Santé et de l’Action sociale et M. Rui Fernandes, chargé d’affaires a.i. à l’ambassade du Grand-Duché́ de Luxembourg au Sénégal. © Samu National

    Les six ambulances qui seront affectées aux régions de Diourbel et Touba. © Samu National

  • SÉNÉGAL - Des respirateurs mobiles pour le SAMU

    Publié le 26 Juin 2020    Par Caroline de BOISSET   FR

    Le SAMU a réceptionné dix respirateurs artificiels pour faire face à la crise du Covid-19. Cette commande a été réalisée dans le cadre de la Coopération Sénégal - Luxembourg. Le matériel sera utilisé dans les différents épicentres de l’épidémie.

    Dix respirateurs artificiels mobiles ont été remis le jeudi 18 juin 2020 au SAMU. Les bénéficiaires directs du matériel sont les services d’urgence des régions de Saint-Louis, Diourbel, Fatick, Kaolack et Matam.

    « C’est la fin d’un long périple pour ce matériel commandé par la Coopération Sénégal - Luxembourg pour lutter contre la pandémie du COVID-19. Cette dotation survient à un moment crucial pour apporter au dispositif sanitaire du pays un complément essentiel pour assurer la prise en charge des cas graves » nous explique Son Excellence Nicole Bintner-Bakshian, Ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg à Dakar.


    Réception et remise des respirateurs à l’hôpital et au CRRA de Saint Louis

     

    Avec cette livraison, le nombre de respirateurs disponibles au Sénégal va augmenter de plus de 10 %, participant ainsi à l’amélioration de la prise en charge des urgences médicales et à la mise à niveau des plateaux techniques des services des urgences, problématiques depuis toujours au cœur de l’engagement de la Coopération Sénégal-
    Luxembourg.

    « Ces respirateurs mobiles vont améliorer de façon substantielle les conditions de prise en charge des cas graves liés au COVID-19 dans ce contexte de crise sanitaire mondiale », a déclaré Abdoulaye DIOUF SARR, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale. Il a par ailleurs informé l’opinion de la mise à disposition, par le Luxembourg, d’un montant de 1,7 milliard de FCFA pour la riposte COVID.


    Réception et remise des respirateurs à l’hôpital et au CRRA de Saint Louis

    LA COOPÉRATION SÉNÉGAL – LUXEMBOURG PAR TEMPS DE CRISE

    Depuis 1987, le Luxembourg et le Ministère de la Santé et de l’Action sociale travaillent ensemble pour renforcer le système de santé et la prise en charge des urgences médico-chirurgicales au Sénégal. Les appuis de la Coopération continuent de se manifester en cette période de crise par des appuis techniques et financiers notamment au SAMU de Dakar mais également aux communes (34 sur la zone d’intervention) pour la fabrication et la distribution de matériel : masques, gel hydroalcoolique, lave-main etc.


    Réception et remise des respirateurs à l’hôpital et au CRRA de Saint Louis